| Royaume de Madagascar, peuplement, dynastie Imerina, us et coutumes | Généalogie | Tous les articles : Culture et Anecdotes |
Maison d' hôtes
Région Itasy
Hébergement Ampefy

Maison d'hôtes
le petit
Manoir Rouge

Chez Patrick


Ampefy
MADAGASCAR
Port.
+261 32 05 260 96

Envoyer un mail

  • location VTT
  • rando trek mada

    Rando Trek Mada
    location VTT
    oriflamme


    Ampefy
    Location VTT, VAE

    location accompagnée
    ou pas avec topos des circuits et GPS
    un départ tous les jours
    contact :
    Patrick 032 05 260 96
    patrick@madatana.com
    skype : patrickmariejulienlheureux


    vous recherchez un circuit moto VTT ou simplement une ballade
    téléchargements
    des circuits
    track et waypoints




    location VAE
    Photos
    Galerie photos, portrait d'une paysanne de Ampefy (copyright manoirrouge.com
    Anakao Antalaha Cap-Est Antsirabé Fort-Dauphin Ihosy Isalo Manakara Mananara Morondava Nosy-Be Ste-Marie Tuléar
    régions
    Photos
    Tuning malgache,malagache
  • animal
  • arbre
  • bateau
  • borne kilométrique
  • coquillage
  • coucher de soleil
  • fleuve
  • portraits
  • maison
  • métier
  • paysage
  • personnage
  • phénomène météo
  • plage
  • route
  • tombeau
  • transport
  • thème

    Journal Express de Pela Ravalitera

    Les "guerres" de succession

    Depuis 1960, la vie politique malgache traverse, périodiquement, de graves évènements. Mai 1972 et la révolte des étudiants contre l'asservissement culturel et l'économie extravertie; février 1975 et l'assassinat du colonel Richard Ratsimandrava une semaine après sa nomination à la tête du pays; août 1991 et la longue marche tragique menée à l'assaut de la dictature représentée par le Palais d'Iavoloha; et plus récemment, 2007 et la double investiture "légitime" puis "légale" du président actuel.
    En général, cela se produit à l'issue d'une élection à la magistrature suprême. Mais les dirigeants post-Indépendance n'ont pas l'apanage des "coups d'Etat transformés en soulèvements populaires contre la dictature, le népotisme...".
    Sans remonter bien loin dans l'histoire, Andriamasinavalona qui règnera sur l'Imerina de 1675 à 1710, détrône son grand frère Razakatsitakatrandriana. Ce dernier, dit-on, est accusé de tyrannie par ses sujets et le sage notable Andriamampandry fomente une révolution de palais. Il joue plus sur les superstitions royales que sur les armes pour provoquer la fuite du souverain régnant.
    L'accession au trône du prince Imboasalama, devenu Andrianampoinimerina (souverain de l'Imerina de 1887 à 1810) est sensiblement la même. Son grand-père Andriambelomasina (fils d'Andriamasinavalona que ce dernier place à Ambohimanga) prend soin, avant de tourner le dos, de nommer ses successeurs: d'abord Andrianjafy, son fils aîné, puis Imboasalama, le fils de sa fille aînée.
    Cependant, dit-on, Andrianjafy est non seulement tyrannique, mais poussé par sa femme Ranavalondrazaka, il se met en tête de donner la succession du trône d'Ambohimanga à son fils unique, Ilaitokanimarina. Par trois fois, il essaie d'attenter à la vie de son neveu. Sinistres projets éventés par les 12 chefs d'Ambohimanga qui le détrônent.
    Pour Radama I (roi de 1810 à 1828), le problème se pose du vivant de son père. Quatre prétendants se présentent à la succession d'Andrianampoinimerina: Rabodolahy, son fils adoptif et l'aîné des princes; Rakotovahiny, le frère de celui-ci; Ramavolahy, son fils aîné né de Ramanantenasoa d'Alasora; et Laidama, son préféré qu'il a de Rambolamosaondra d'Ambohidratrimo. Cette préférence est, d 'ailleurs, visible car le fils partage les ambitions du père.
    Rabodolahy et Rakotovahiny, pour avoir fui en menant chacun une expédition contre les Sihanaka, sont sommés par le souverain de s'expliquer. Mais leur attitude diffère. Le second invoque la supériorité des ennemis qui l'amène à se retirer avec ses hommes "pour que les sujets du Roi ne soient pas tous anéantis". Rabodolahy, lui, se montre très arrogant et déclare "qu'il refuse de construire un royaume qui reviendra à un autre". Exilé chez les Zafinandriamany, aux confins de la forêt de l'Est, il n'accepte pas la défaite et se révolte. Il est condamné à mort. Son frère, pour sa part, est envoyé à Ambohitrandriananahary, plus proche d'Antananarivo.
    Ramavolahy, quant à lui, montre très tôt sa jalousie à l'égard de son jeune frère, qu'il accuse de vouloir usurper l'héritage royal. Jalousie attisée par sa mère,car les vaillants soldats Manisotra d'Alasora qui, logiquement, auraient dû être à son service, sont placés par Andrianampoinimerina près de Laidama pour l'instruire militairement et le protéger. Ramavolahy essaie d'assassiner son jeune frère à plusieurs reprises. Comme il n'y arrive pas, il décide de s'attaquer à leur père. Le complot est aussi éventé et il est mis à mort.
    On connaît les assassinats qui marquent l'accession au trône de la princesse Ramavo devenue Ranavalona 1ère (souveraine de 1828 à 1861). En fait, c'est le résultat d'une lutte d'influence entre deux clans : les conservateurs qui veulent manipuler la future reine, et les proches du roi défunt famille royale, entourage qui veulent mettre sur le trône la princesse Raketaka (fille de Radama avec la princesse sakalava Rasalimo) et le prince Rakotobe, neveu du roi. Chaque parti sort ses arguments. Le conservateurs parlent d'une décision d'Andrianampoinimerina qui aurait, de son vivant, désigner ses successeurs: son fils Radama, puis son épouse. Ce que dénie l'autre parti: Ranavalona étant beaucoup plus vieille que son époux, serait morte avant lui s'il n'a pas été gravement malade. Ce parti sort, lui aussi, les derières volontés de Radama : c'est Raketaka qui règnera, secondée par Rakotobe.
    Ranavalona 1ère vivra la même situation. Du vivant de son époux, elle adopte le prince Ramboasalama qu'elle destine, plus tard, à sa succession. Mais le prince Rakoto, futur Radama II, est né. Soutenu par le co-premier ministre Rainijohary et son clan, Ramboasalama ourdit un complot, vite découvert.

    Un seul règnera!

    Les nobles ne sont pas égaux dans une même famille. A l'intérieur même de la famille royale, assure-t-on, "on se disputait au sujet du royaume", et dans les familles des princes vassaux, "on se disputait au sujet des fiefs" (Pasteur Lars Vig). La répartition de l'héritage royal risque alors d'affaiblir la noblesse et de provoquer des luttes et des frictions.
    Ainsi, estime-t-on, que la puissance et la considération de la famille royale sera maintenue si un vieux dicton devient la règle de conduite : "Peu nombreux sont ceux qui règnent". Autrement dit, un seul deviendra souverain et peu nombreux seront ses vassaux. Ce qui expliquerait le fait que les familles de la noblesse la plus élevée ont peu d'enfants.
    "Selon l'exigence de la morale utilitaire, des enfants de la famille royale sont mis à mort et jetés dans un étang à Marohoho (beaucoup d'ongles)". Cette morale utilitaire fait que, dans les classes élevées de la noblesse, la pratique veut "que le quatrième enfant restera en vie, s'il était de sexe féminin, pourvu que les trois premiers fussent des garçons. De même si les trois premiers étaient des filles et le quatrième un garçon. Ceux qui naissaient ensuite, devaient être tués".
    Mais cette perspective est tellement effroyable qu'il devient préférable de tuer les enfants à leur naissance ou à l'état d'embryons. Car "les avortements étaient assez courants à Madagascar, dans le passé".

    Collines des Rois
    aigle royal
    Alasora
    Amboatany
    Ambohibato
    Ambohibeloma
    Ambohidrabiby
    Ambohidratrimo
    Ambohijanaka
    Ambohijoky
    Ambohimalaza
    Ambohimanambola
    Ambohimanga
    Ambohiniazy
    Ambohipoloalina
    Ambohitrondrana
    Ambohitrontsy
    Ambohitrosy

    Anosimanjaka
    Antsahadinta
    Babay
    Iharanandriana
    Ilafy
    Imerikasinina
    Imerimanjaka
    Kaloy
    Merimandroso
    Namehana
    Soanangano
    Tsinjoarivo
    Collines Sacrées
    Tombeaux Doany
    Quartiers d'Antananarivo
    Imerinkasina
    Andriamambavola personnage fort célèbre
    Doany Ambohidroa
    Doany Ambatondradama
    Doany Ambohitriniarivo: haut lieu de pélerinage
    Doany Andranoro:elle se noya par amour
    Mananjara Mahitsy
    Rova d'Andriambola
    Ambatomanga
    Ambatoharanana
    Ambatomanoina
    Ambohitrimanjaka
    Ambonivohitra
    Anosivato

    Ambohitahara
    il ne faut jurer de rien

    Andriantany
    le village des Rois

    Ankadimanga
    Ankazomalaza
    Ankosy village fortifié
    Anosisoa tombeau d'Andriambodilova
    Les natifs de Fiakarana sont de teint clair
    Tsiafatampo
    un tombeau stylisé
    Lieux célèbres
    Partenaires
    Location moto
    Hôtels
    Immobilier Location
    Environ d'Antananarivo centre du village Ivato, dans une propriété privée sécurisée, parking, gardien, trés joli jardin, location meublée appartements, studios
    à la semaine, au mois
    Toutes charges comprises
    Association
    Madasso oeuvre à la construction d'une école et d' un dispensaire dans une région isolée du Sud d' Antalaha dans le village d'Ambodirafia
    Peinture Exposition
    Jean Ony artiste de talent qui a toujours refusé de se laisser enfermer dans un style ou de se laisser coller une étiquette
    Sylvain Razafindrainibe l' excellence dans tout son art
    Romain Rakotoarimanana inspiré par les bandes dessinés dés son plus jeune âge

    GALERIE. EXPO.VENTE


    Evénements
    L'Investiture du maire d'Ivato Mr Rakotoarimanana Josefa
    Mariage à Mada Jean Louis et Nicole
    république de madagascar, histoire de madagascar, peuplement de madagascar, association madagascar, hôtel madagascar, location VTT madagascar, madagascar photos, découverte madagascar, RandoTrek vtt madagascar, madagascar hébergement, île madagascar vacances, voyage île madagascar, séjours madagascar, carte madagascar, réserver voyage madagascar, location chambre madagascar, couleur enfants madagascar, vidéos madagascar, location appartements, location studio, échange de maison

    madatana 2016 Haut de page