| Royaume de Madagascar, peuplement, dynastie Imerina, us et coutumes | Généalogie | Tous les articles : Culture et Anecdotes |
Maison d' hôtes
Région Itasy
Hébergement Ampefy

Maison d'hôtes
le petit
Manoir Rouge

Chez Patrick


Ampefy
MADAGASCAR
Port.
+261 32 05 260 96

Envoyer un mail

  • location VTT
  • rando trek mada

    Rando Trek Mada
    location VTT
    oriflamme


    Ampefy
    Location VTT, VAE

    location accompagnée
    ou pas avec topos des circuits et GPS
    un départ tous les jours
    contact :
    Patrick 032 05 260 96
    patrick@madatana.com
    skype : patrickmariejulienlheureux


    vous recherchez un circuit moto VTT ou simplement une ballade
    téléchargements
    des circuits
    track et waypoints




    location VAE
    Photos
    Galerie photos, portrait d'une paysanne de Ampefy (copyright manoirrouge.com
    Anakao Antalaha Cap-Est Antsirabé Fort-Dauphin Ihosy Isalo Manakara Mananara Morondava Nosy-Be Ste-Marie Tuléar
    régions
    Photos
    Tuning malgache,malagache
  • animal
  • arbre
  • bateau
  • borne kilométrique
  • coquillage
  • coucher de soleil
  • fleuve
  • portraits
  • maison
  • métier
  • paysage
  • personnage
  • phénomène météo
  • plage
  • route
  • tombeau
  • transport
  • thème

    Les Douze collines sacrées, fruits de décisions royales

    Les Collines sacrées, dont le statut relève surtout de décisions royales, sont une des caractéristiques de l'Imerina.
    C'est Ralambo, écrit en 1974 Bruno Razafindrakoto-Hasina (Bulletin de Madagascar n°331) qui, le premier, invoque les ancêtres royaux et les montagnes où ils ont régné et sont enterrés. Si ses raisons ne sont pas bien explicites, ses successeurs adoptent cependant la formule. Il faudra pourtant attendre Andrianampoinimerina pour que «l'invocation des Douze collines et des Douze qui ont régné», soit codifiée.
    Les «Tantara ny Andriana eto Madagascar» du R.P.

    Callet en distinguent six sortes.

    Il y a d'abord les collines des «Douze qui ont régné» :

    Ampandrana avec Rafandrana
    Merimanjaka avec Rafohy et Rangita
    Alasora avec Andriamanelo;
    Ambohidrabiby avec Ralambo
    Antananarivo avec Andrianjaka, Andriantsitakatrandriana, Andriatsimitoviaminandriandehibe, «Andriamasinavalona le grand et Andriamasinavalona son fils qui a ramassé en un le cœur de l'Imerina»; Ambohimanga avec Andriatsimitoviaminandriana et Andriambelomasina.


    Andrianampoinimerina explique son choix: «Je suis le successeur de tous ceux-là, c'est moi qui hérite maintenant, qui succède aux Douze qui ont régné».


    Les Collines des ancêtres royaux parents sont aussi sacrées car elles sont «les cases-saintes où sont enterrés les ancêtres royaux»:
    Ambohidratrimo
    avec Ramorabe
    Ilafy avec Andrianjafy
    Namehana avec Andrianambolanambo.
    Les Collines des ancêtres royaux amis se trouvent dans l'Itasy
    :Ambohiniazy où est enterré Andriambahoaka et
    Ambohitrondrana
    avec Andriamary.


    Les résidences de personnages importants sont
    Kaloy
    où les parents d'Andrianampoinimerina ont habité et sont enterrés;
    Amboatany
    , fief du chef militaire Andriamaheritsialaintany, mais elle ne conserve son rang que jusqu'à la mort de ce dernier;
    Imerimandroso
    , une marche de l'Ouest gardée par Andrianamboamanjaka, frère du seigneur d'Amboatany

    .
    Les «Tantara...» citent aussi Ambohidrontsy ou Ambohihontsy, «car c'est la terre où est né Andriambelomasina son grand-père, car là sont enterrés le placenta et les membranes de tout descendant de Rangorinimerina, présumée soeur d'Andriatsimitoviaminandriana, roi d'Ambohimanga».


    A cela s'ajoutent les collines des Douze femmes royales
    . Il est à préciser que les «Tantara...» excluent Ambohitrasina où vit Rabodonimerina, Ambohitrimanjaka (Ramisavola), Ambohipoloalina (Ramiangaly) et Tsiafahy (Rasamoma).
    En revanche, font partie des Douze collines Ambohijoky (Rabodonizimirahalahy), Fenoarivo (Ravaonimerina), Ambohidrabiby (Rasendrasoa), Alasora (Ramanantenasoa qui sera exilée à Kaloy) et Ambohidratrimo (Rambolamasoandro, mère de Radama 1er).
    D'après le livre d'Andriamarosata (1967), deux autres épouses auraient résidé à Fenoarivo, Ravolamisa et Razafitrimo. Quant à la douzième femme, Rabodozafimanjaka, elle ne serait associée à aucune colline. Pour Bruno Razafindrakoto-Hasina, l'explication à donner à cette distinction serait dans l'importance du rôle politique que jouent ces épouses. Telle «Rambolamasoandro d'Ambohidratrimo pour l'héritage qu'elle va léguer à un fils du roi».


    D'autres sources donnent également les Douze collines arrêtées par Andrianampoinimerina. Mais Callet Rabenjamina, Raonisaona et Rainianjanoro sont unanimes sur six montagnes: Alasora, Ambohimanga, Ambohidrabiby, Antananarivo, Ilafy et Ambohidratrimo. Antsahadinta n'est pas citée par Callet. Namehana est rejetée par Rabenjamina et Raonisaona. Rabenjamina et Callet occultent également Iharanandriana. Rabenjamina ne parle pas non plus d'Ampandrana.
    Par contre, Ambohijoky, Amboniazy, Merimanjaka et Kaloy sont citées trois fois et Ambohitrondrana, deux fois.
    Soit finalement, 21 Collines sacrées!

    Un rôle politique pour les Collines sacrées

    Les Douze collines sacrées (ou 21) ont toutes un point commun : leurs habitants sont sujets directs du roi. Toutefois, chacune a des prérogatives spéciales.
    Les aînées des Douze montagnes sont les seules invoquées dans les prières. Il s'agit d'Ampandrana, Merimanjaka, Alasora, Ambohidrabiby, Antananarivo et Ambohimanga.
    Les montagnes à «ombivolavita» sont celles vouées aux ancêtres. Lors de la célébration du «Fandroana», le roi leur offre de son cheptel bovin, les «ombivolavita». Mais la livraison des animaux suit un ordre établi: Ambohidrabiby, «Hasin'Imerina», est la première à être servie; suivent Ambohimanga, Antananarivo, Ambohidrontsy, Alasora, Ambohidratrimo, Ilafy et Namehana.
    Andriantsoba a sa «Tranomanara», de même Andriatsileondrafy, mais leur résidence n'est pas au rang des Collines sacrées, «car ces seigneurs n'ont pas droit aux «ombivolavita» (Bruno Razafindrakoto-Hasina, 1974). En revanche, Ralainanahary et Andriamasy reçoivent aussi des «ombivolavita».
    Pour Bruno Razafindrakoto-Hasina, la liste des «Tantara ny Andriana eto Madagascar» est la plus conforme aux volontés d'Andrianampoinimerina. Elle comprend 15 collines. Ce concept de colline sacrée existe, selon lui, sous Andrianampoinimerina. «La colline sacrée est un système d'interférence; elle est en même temps projection et essence de la souveraineté».
    En effet, rendue sacrée une colline voit s'édifier la «Tranomasina» ou la «Tranomanara» si le tombeau n'en porte pas encore et comporte la pierre où le sacrifice du «ombivolavita» se fait lors du «Fandroana» et bien d'autres objets de vénération. «Faveur royale, disaient les habitants car sujets directs du roi, lieu sacré... mais il y a là aussi une attitude intéressée adoptée avec une arrière-pensée de la part du roi».
    Bruno Razafindrakoto-Hasina donne l'exemple de Kaloy qui serait plutôt une colline d'exil qu'une colline sacrée: «Ralainanahary et Ramanantenasoa seront tenus de respecter et de faire respecter la souveraineté par l'observation des pratiques». À rappeler que Ralainanahary, fils qu'Andrianampoinimerina a avec Rabodo, et Ramanantenasoa, une de ses douze épouses, sont compromis dans un complot dirigé contre le roi.
    Une colline sacrée acquiert aussi le «hasina» (caractère sacré, saint), «symbole du pouvoir royal et du charisme du souverain», du fait qu'elle abrite en son sein les restes d'un ancêtre royal reconnu.
    Toujours d'après l'auteur, le roi obtient la souveraineté de deux manières différentes mais conjuguées. Pendant sa première sortie officielle sur la pierre sacrée, le futur roi se proclame héritier des Douze qui ont régné. «Ensuite, il revêt le caractère sacré, divin par émanation d'une "effluve magico-religieuse» du Vatomasina" (Louis Michel).
    Ce «hasina» se concrétise par le serment d'allégeance des hauts dignitaires andriana et hova «en gage de soumission et de reconnaissance du caractère divin du roi», et par le «hasina» proprement dit, la piastre non coupée.
    Le «hasina» a aussi un caractère politique. Andrianampoinimerina sait relever la dignité royale que plusieurs de ses prédécesseurs ont avili par leurs dissensions sinon leurs injustices. «Le roi doit être dévoué au peuple, plein d'humanité et de clémence, juste et impartial. De son côté, le peuple l'accepte comme maître absolu des personnes, des biens et des terres».
    La souveraineté du roi se matérialise par l'offrande des «hasina» (piastre non coupée, culotte d'un bœuf abattu ou sacrifié) à différents évènements: le «prix de la vie» d'un condamné, la circoncision d'un fils du roi, l'affranchissement d'un esclave, l'impôt sur la terre... Cela aboutira finalement au culte des ancêtres. «En recrudescence vers l'aube de l'Indépendance, celui-ci s'attire une clientèle de toutes les couches sociales. Et ce culte observe à peu de chose près les rites d'antan», conclu Bruno Razafindrakoto-Hasina.

    Pela Ravalitera du journal l' Express

     

     

    Collines des Rois
    aigle royal
    Alasora
    Amboatany
    Ambohibato
    Ambohibeloma
    Ambohidrabiby
    Ambohidratrimo
    Ambohijanaka
    Ambohijoky
    Ambohimalaza
    Ambohimanambola
    Ambohimanga
    Ambohiniazy
    Ambohipoloalina
    Ambohitrondrana
    Ambohitrontsy
    Ambohitrosy

    Anosimanjaka
    Antsahadinta
    Babay
    Iharanandriana
    Ilafy
    Imerikasinina
    Imerimanjaka
    Kaloy
    Merimandroso
    Namehana
    Soanangano
    Tsinjoarivo
    Collines Sacrées
    Tombeaux Doany
    Quartiers d'Antananarivo
    Imerinkasina
    Andriamambavola personnage fort célèbre
    Doany Ambohidroa
    Doany Ambatondradama
    Doany Ambohitriniarivo: haut lieu de pélerinage
    Doany Andranoro:elle se noya par amour
    Mananjara Mahitsy
    Rova d'Andriambola
    Ambatomanga
    Ambatoharanana
    Ambatomanoina
    Ambohitrimanjaka
    Ambonivohitra
    Anosivato

    Ambohitahara
    il ne faut jurer de rien

    Andriantany
    le village des Rois

    Ankadimanga
    Ankazomalaza
    Ankosy village fortifié
    Anosisoa tombeau d'Andriambodilova
    Les natifs de Fiakarana sont de teint clair
    Tsiafatampo
    un tombeau stylisé
    Lieux célèbres
    Partenaires
    Location moto
    Hôtels
    Immobilier Location
    Environ d'Antananarivo centre du village Ivato, dans une propriété privée sécurisée, parking, gardien, trés joli jardin, location meublée appartements, studios
    à la semaine, au mois
    Toutes charges comprises
    Association
    Madasso oeuvre à la construction d'une école et d' un dispensaire dans une région isolée du Sud d' Antalaha dans le village d'Ambodirafia
    Peinture Exposition
    Jean Ony artiste de talent qui a toujours refusé de se laisser enfermer dans un style ou de se laisser coller une étiquette
    Sylvain Razafindrainibe l' excellence dans tout son art
    Romain Rakotoarimanana inspiré par les bandes dessinés dés son plus jeune âge

    GALERIE. EXPO.VENTE


    Evénements
    L'Investiture du maire d'Ivato Mr Rakotoarimanana Josefa
    Mariage à Mada Jean Louis et Nicole
    république de madagascar, histoire de madagascar, peuplement de madagascar, association madagascar, hôtel madagascar, location VTT madagascar, madagascar photos, découverte madagascar, RandoTrek vtt madagascar, madagascar hébergement, île madagascar vacances, voyage île madagascar, séjours madagascar, carte madagascar, réserver voyage madagascar, location chambre madagascar, couleur enfants madagascar, vidéos madagascar, location appartements, location studio, échange de maison

    madatana 2016 Haut de page